Séminaire du 15 mars 2024 – Etienne Smith

Séminaire du 15 mars 2024 - Etienne Smith

Vendredi, 15 mars 2024.

Notre quatrième séminaire de recherche sur le thème « Comprendre l’Afrique au prisme de Madagascar » a abordé « L’inclusion politique des diasporas dans le processus de vote ». Nous remercions Étienne Smith, maître de conférences à Sciences Po Bordeaux, pour son intervention.

Bien que ses théories ne soient pas normatives, Étienne Smith affirme que ne pas accorder le droit de vote aux diasporas équivaudrait à « faire le deuil de l’égalité entre tous les citoyens ». De surcroît, l’organisation de ces scrutins n’est pas aussi coûteuse qu’elle puisse paraître. Les dépenses électorales devraient osciller aux alentours de 5 % du budget total dédié à l’élection.

Cependant, avant de penser l’inclusion de la diaspora malgache dans le processus électoral, une sociologie de celle-ci s’impose. Selon les estimations issues d’une lecture croisée des données de la Banque mondiale, du Ministère des affaires étrangères et des transactions financières, on dénombre aux alentours de 200 000 Malgaches résidant à l’étranger, en 2021.

Lorsque la tenue des élections sera décidée, plusieurs contraintes techniques devront être prises en compte. Le découpage des circonscriptions est, par exemple, un paramètre susceptible d’influencer fortement le taux d’abstention. Alors qu’un Malgache au Canada votera au Canada, un Malgache en Amérique latine votera aux États-Unis. En raison des ressources limitées, des priorités seront à définir suivant une équation complexe qui mêle calculs politiques, liste des « à inscrire », relation diplomatique avec les pays d’accueil…

Cette étude mit en lumière les défis liés à l’inclusion politique de la diaspora malgache au processus électoral.

Stefana RABARILALA – L3 IEP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *